sansnom2_htm_smartbutton2.gifsansnom2_htm_smartbutton3.gifsansnom2_htm_smartbutton4.gifsansnom2_htm_smartbutton5.gifsansnom2_htm_smartbutton6.gifsansnom2_htm_smartbutton7.gifsansnom2_htm_smartbutton8.gifsansnom2_htm_smartbutton9.gif


     L'Anthroposphère

                  Prodigieuse Terre Humaine

* * *

               Contribution à l'Anomalistique

    www.menetic- site.net / II : le projet

    C'est une nouvelle aventure qui commence ! Désormais nous projetons en effet d'aborder la question controversée de la réalité puis du problème récurrent de l'hébergement des anomalies, des prodiges, des événements extraordinaires, énigmatiques, inexpliqués, des miracles même. On sait à quel point ces phénomènes étranges divisent les modernes lorsqu'ils en parlent. Une partie sceptique n'y croit point. Une autre s'avère curieuse, leur accordant quelque intérêt, bien éphémère toutefois. Une fraction enfin les consomme sans modération. Personne au monde ne sait actuellement où les situer, quelle idée s'en faire.

    Sur Internet les sites traitant du paranormal ne manquent pas. On y propose images, photos ou vidéos accompagnés de récits. Ils cherchent habituellement à susciter la curiosité de l'internaute en provoquant son étonnement rapide et maximal. Beaucoup tombent dans la surenchère, ne distinguant guère faits avérés des légendes, mêlant fantastique, fiction et réalité. On trouve des sites généralistes et d'autres dédiés à un groupe de phénomènes plus spécifiques. Nombre d'ouvrages et de magazines grand public leur sont dédiés. Des émissions de télévision ou de radio leur font écho avec un effort croissant des journalistes pour se tenir mieux informés, plus respectueux surtout des faits et des témoins qu'ils ne l'était auparavant.

    Repenser les anomalies du monde

    Nous allons nous démarquer de ces façons conventionnelles de traiter du paranormal, des prodiges, des miracles en cherchant à les réinscrire globalement dans le paysage de la pensée européenne contemporaine en effervescence et plein renouveau. A l'heure où nous rédigeons ces lignes (Été 2015), sauf erreur de notre part que l'internaute avisé relèvera aisément, nous ne connaissons aucun  site sur la toile qui soit porteur d'un tel projet. Depuis quelques années déjà on assiste pourtant dans le vieux continent à l'émergence de courants philosophiques novateurs sur l'être, le réel comme sur la nature. L'anthropologie et la sociologie se voient elles aussi refondées, capables de prendre en charge la richesse de la réalité humaine autrement et mieux qu'on ne le faisait auparavant. Appliquer ces innovations à un champ disciplinaire en gestation : l'" anomalistique " ou science des anomalies de la nature et de l'homme, tel est le stimulant défi à relever.

    Partons de Galilée

    Partons de Galilée qui fût l'un des premiers européens à clairement oser séparer Nature et Société en tentant d'arracher la première à l'emprise excessive de la seconde. C'est inscrit dans le marbre d'une célèbre phrase qu'il prononça tandis qu'il attendait le verdict de ses juges qui bientôt allaient comme on sait le condamner : " Mais dans les sciences physiques, lorsque les conclusions sont sûres et nécessaires et n'ont rien à voir avec les préjuges des hommes, il faut veiller à ne pas défendre une erreur ; car mille Démosthène et mille Aristote y seraient mis en défaut par n'importe quel homme du commun qui aurait découvert la vérité par lui même ". Le célèbre philosophe Bruno Latour (1) est le premier à avoir révélé combien cette réflexion paraissant d'évident bon sens étaient pourtant logiquement minée bien qu'elle soit fondatrice de notre modernité, en principe au dessus de toute critique et quasi sacralisée.

    Qui ne voit en effet qu'elle divise le monde en deux grandes chambres ou "parlements" ,: celui de la "société" puis celui de la "nature et des choses". Dans la première siègent ses plus éminents représentants flanqués de toute une armée de philosophes " les mille Aristote qu'évoque Galilée ) et de politiciens, orateurs bavards (les mille Démosthène de la célèbre phrase galiléenne) ; dans la seconde se tient Galilée en personne. Cet homme se considère comme le représentant attitré de la Nature, ayant raison contre tous les autres. Autrement dit chacune de ces deux chambres veut avoir le "leadership", le pouvoir et si possible, faire taire l'autre ! Chacune prétend simultanément définir et détenir la vérité sur le monde. Dans la seconde le " député " de la Nature, à savoir le savant Galilée lui-même laisse entendre que dans l'autre chambre c'est la pétaudière, le désordre institué, l'exemple à ne pas suivre. Dans la sienne au contraire pas de débat, pas de politique, pas de philosophie : le calme et la certitude tranquille. C'est un mythe que B. Latour aura tôt fait de dénoncer en montrant que la vérité dans la science peut résulter elle aussi d'âpres, longues et féroces controverses et qu'elle est tout aussi pétrie de " socialité ", de philosophie et de politique que l'autre chambre. De quel droit Galilée se prend-t-il pour le seul porte parole autorisé de la Nature et des choses ? D'où tiendrait-il cet étonnant et prestigieux mandat ?

    B. Latour montre comment semblable division du monde en deux " blocs " plus ou moins antagonistes, artificiellement construits, ne tient donc en rien à la nature des choses, à leur profonde réalité ; et qu'en outre la prétention de Galilée à se présenter comme l'unique représentant légitime de la Nature n'est guère tenable, cette dernière ne le lui ayant jamais demandé que l'on sache. Bref, caché sous son habit de pur physicien détaché des contingences de la Société se tient embusqué un politicien aussi retors que ceux de l'autre chambre qui d'ailleurs vont le lui faire payer chèrement puisqu'il sera condamné et devra faire allégeance, en chemise et à genoux s'il vous plaît (Revoir à ce propos les minutes de son célèbre procès !)

    Qui ne voit enfin qu'à partir du moment où fût inventé ce système de monde moderne à deux chambres qu'un profond fossé va progressivement séparer de plus en plus, que se mit en place pareil dispositif appelé encore " Grand Partage " entre Nature et Culture, on s'empressa d'en expulser de l'une comme de l'autre : anomalies, prodiges, miracles sans oublier d'en chasser aussi Dieu devenu moins nécessaire dans cette nouvelle représentation du monde (Il pouvait cependant, séjourner mais dans l'intimité des individus, des " sujets "). Notre tâche va dès lors consister à réaménager autrement l'espace pour qu'il soit à nouveau en mesure d'accueillir le normal avec l'anormal, de les héberger simultanément dans le même monde, notre monde, sans mesures ségrégatives comme c'était le cas précédemment; puis dans un second temps à redonner à la fraction anormale du réel la parole dont on l'avait depuis longtemps privée afin de pouvoir aussi l'entendre avec la voix de Galilée outre celle des grands ténors de la Société, tous démocratiquement rassemblés en un chœur prestigieux.

    Le projet : inventer un monde plus représentatif

    Voici donc venu, chers internautes familiers de notre site ou lecteurs de passage, l'heureux moment de vous présenter l'Anthroposphère. Nouveau monde humain dans lequel vont pouvoir cohabiter pacifiquement sans cloisonnement infranchissable ni hermétique Nature, Société, Anomalies de toute sorte, chacune de ces trois composantes apportant sa contribution créative à l'ensemble conçu telle une sphère (2) ou bulle d'écume flottant dans l'espace cosmique parmi d'autres similaires. On y trouvera entre autre innovation une grande chambre à prodiges (Nouvelle khora)dotée de représentants attitrés ayant voix au chapitre aux côtés des autres, qu'ils se nomment Galilée. Aristote, Démosthène. Chacune de nos futures lettres mensuelles rapportera fidèlement ce qu'ils vont pouvoir faire entendre, ce qu'ils auront d'important à dire. Au fil des ans, l'ensemble relié devrait équivaloir à un petit livre bleu comme celui d'un ciel dégagé, offert.

    (1) Bruno Latour, La science en action, Gallimard, Paris, 1989, pp. 84 et suiv.

    (2) Voir à ce sujet la Sphérologie (Tomes I, II, III) du philosophe allemand Peter Sloterdijk

                                    Elie SORLIN         


[Découvrir] [Actualités]  [Lettre] [Courrier] [Glossaire] [Bibliographie] [Liens] [Contact]

aniwhite02_back.gif   Page d'accueil

 www.menetic-site.net - contact@menetic-site.net

Début de page   aniwhite02_up.gif