sansnom2_htm_smartbutton2.gifsansnom2_htm_smartbutton3.gifsansnom2_htm_smartbutton5.gifsansnom2_htm_smartbutton6.gifsansnom2_htm_smartbutton7.gifsansnom2_htm_smartbutton8.gifsansnom2_htm_smartbutton9.gif


    button7.gif   Lettre 11

      Œdipe et coïncidences transgénérationnelles

      Lorsque Oedipe, abandonné par son père Laïos et par sa mère Jocaste qui souhaitent tous deux son éviction familiale, sa mort et sa disparition totale (l’oracle de Delphes leur ayant annoncé que s’ils avaient un enfant celui-ci tuerait son père et qu’il épouserait sa mère), se voit adopté par le couple royal Polybe et Périboa, il répète une histoire paternelle : son père Laïos ayant perdu prématurément son propre père Labdacos dit ‘’le boiteux’’ fut contraint à de longues années d’exil avant de s’asseoir sur le trône. Il fut pendant cette période accueilli chez Pélops, roi de Corinthe : père et fils vont donc avoir longtemps un statut d’exilés, de réfugiés chez un couple royal généreux et qui plus est dans la même ville de Corinthe comme si le fils suivait son père à la trace lui emboîtant le pas. On observe très exactement le même phénomène chez Rimbaud qui passera toute une partie de sa vie à faire de même comme l’a si bien montré Alain de Mijolla dans son livre ‘’les visiteurs du moi’’.

      Il s’agit d’une reproduction complexe, efficace, inconsciente, quasi somnambulique : prenons-en acte et considérons que son auteur ou réalisateur-répétiteur vit selon deux régimes, deux manières d’être ou deux modalités d’existence. Il y aurait ainsi un Œdipe qui sait ce qu’il veut, sujet de son destin qu’il tente de contrôler volontairement. Et il y aurait l’autre Œdipe mené par le bout du nez, s’agitant tel une marionnette dont l’organisation familiale tiendrait secrètement les ficelles ; ce second œdipe divisé du premier, clivé, paraît œuvrer à son insu pour le compte de la structure familiale au fonctionnement de laquelle il se dévoue sans compter. Appelons désormais mode 1 la première manière de vivre : sous ce régime le sujet mène sa vie comme il l’entend et d’une manière qui correspond aux attentes sociales ; c’est l’individu dans son rapport à la structure sociale. Et désignons sous le mode 2 le régime d’existence assigné au sujet par l’organisation familiale toute puissante. Il est compréhensible que l’individu dans ce régime d’asservissement ne doit se douter de rien sans quoi il regimberait et confronterait l’organisation familiale à de redoutables problèmes d’autogestion, d’auto-organisation.

      C’est par exemple en mode 2 qu’Œdipe nouveau-né abandonné, exposé, se fait transpercer les talons par le berger salvateur qui le marque des stigmates du grand-père Labdacos. Il est ainsi de la lignée des Labdacides. C’est encore en mode 2 qu’il rencontre fortuitement son père sur le chemin qui mène à Delphes. En le tuant tandis qu’il le croise sans l’avoir reconnu, Œdipe n’accroît-il point sa ressemblance avec celui qui voulut le tuer dès sa naissance ? Tel père, tel fils !

      Lorsqu’il épouse Jocaste  sans savoir qu’elle est sa mère, on peut parler d’un retour aux sources magistralement réalisé sous mode 2. Il révèle ainsi à quel point son rapport aux femmes est problématique tout comme se  fut le cas pour son propre père qui commença par s’éprendre d’un beau jeune homme du nom de Chrysippe.

      Certains diront à juste titre qu’Œdipe s’identifiait à son père. Du point de vue de la ménétique, en ressemblant à son père il cherche d’une certaine façon à coïncider avec lui, à le conserver, à en perdre le moins possible après l’avoir retrouvé. Ainsi nous trouvons-nous en présence d’une forme de conservation  intra-familiale, transgénérationnelle puisque sur deux générations. La tragédie Oedipienne est une vivante illustration des mécanismes par lesquelles la famille se conserve.  

      Baptisons ce type de coïncidences ‘’coïncidences gama’’ à différencier des coïncidences alpha concernant des événements simultanés, des coïncidences bêta purement temporelles que nous étudierons fin 2003.


      Dans la lettre n° 12, nous reviendrons sur l’effet parenté 

    Le ménéticien (alias Elie Sorlin)     


[Découvrir] [Actualités] [Courrier] [Glossaire] [Bibliographie] [Liens] [Contact]

aniwhite02_back.gif   Page d'accueil

 www.menetic-site.net - contact@menetic-site.net

Début de page   aniwhite02_up.gif