sansnom2_htm_smartbutton2.gifsansnom2_htm_smartbutton3.gifsansnom2_htm_smartbutton5.gifsansnom2_htm_smartbutton6.gifsansnom2_htm_smartbutton7.gifsansnom2_htm_smartbutton8.gifsansnom2_htm_smartbutton9.gif


      button7.gif   Lettre 118 : Pour une bonne cause


    Il n’est pas dans nos habitudes de recommander tel ou tel site mais nous ne l’avons jamais exclu pour deux types de sites bien différents, ceux qui sont liés au thème dont nous nous occupons, à savoir les coïncidences et ceux qui nous paraissent présenter un intérêt particulier au plan citoyen et dont nous pourrions avoir connaissance dans l’environnement restreint qui demeure le nôtre. C’est justement le cas de www.meitis.fr  sur lequel vous pouvez d’ailleurs laisser un message et où vous pouvez obtenir entretien sur rendez-vous au 10 rue de Montcalm 75018 Paris, si besoin était.

    Le grand public sait ce dont on parle quand on évoque le cas de tel ou tel adolescent difficile qui met parfois en difficulté son entourage ou ceux qui s’occupent de lui et l’ont en charge. Cet environnement familial, scolaire, social, institutionnel parfois durement mis à l’épreuve, va dès lors réagir de plusieurs façons qu’il est assez facile d’imaginer : le risque de se décourager, d’abandonner la partie, de baisser les bras et de dire « On a tout essayé ! On ne sait plus que faire ! ». Ne parlons pas de l’image négative qui peut se former de ce jeune devenant progressivement « incasable », aggravant sa situation et le plaçant même devant l’abandon. Que faire alors à son sujet pour tenter d’éviter une issue aussi peu souhaitable pour lui comme pour tous ?

    C’est à une réponse nouvelle à ce genre de difficulté que s’attèle MEITIS formé d’une poignée de Cadres du Social et de l’Educatif. Ils se sont rendu compte que dans la plupart de ces cas le cloisonnement des multiples intervenants favorisait l’échec de la prise en charge ; mais qu’au contraire une discrète mais habile mise en relation des multiples intervenants entre eux, autrement dit une mise en réseau du jeune qu’on prenait ainsi en charge se révélait gage d’efficacité, d’amélioration et finalement de succès pour peu que le suivi de MEITIS s’effectue sur une certaine durée.

    Toutefois, c’est nouveau, la preuve en étant qu’il n’existe guère de service de ce type dans notre pays : quand un jeune pose problème il devient « une patate brûlante » que chacun peut se renvoyer pour s’en décharger au plus vite, en cherchant à l’oublier si possible, autrement dit à le rayer de la carte et du territoire. Sa mise en réseau n’appartient pas encore à notre culture et ne bénéficie dès lors d’aucun financement, celui-ci était préférentiellement réservé à la multiplication des interventions « monadiques », cloisonnées, isolées.

     MEITIS est créé par une nouvelle génération de travailleurs sociaux se considérant comme  des « artisans du social » pour justement concevoir, mettre en route et suivre ce genre de mise en réseau autour d’un jeune ayant ce type de profile bien particulier.

                      Le ménéticien (alias Elie Sorlin)   


      Ce texte vous a interpellé, vous souhaitez de plus amples informations, laissez un message cliquer ici.     


[Découvrir] [Actualités] [Courrier] [Glossaire] [Bibliographie] [Liens] [Contact]

aniwhite02_back.gif   Page d'accueil

 www.menetic-site.net - contact@menetic-site.net

Début de page   aniwhite02_up.gif