sansnom2_htm_smartbutton2.gifsansnom2_htm_smartbutton3.gifsansnom2_htm_smartbutton5.gifsansnom2_htm_smartbutton6.gifsansnom2_htm_smartbutton7.gifsansnom2_htm_smartbutton8.gifsansnom2_htm_smartbutton9.gif


        button7.gif   Lettre 130 : Changement de cap ! En route vers d’autres coïncidences ou correspondances …


    Cela fait 12 ans que nous explorons dans notre RV mensuel deux sortes de coïncidences intra familiales autant qu’intra généalogiques bien particulières.  Nous pensons en avoir fait le tour. Nous y reviendrons le cas échéant si d’aventure il s’en présente de remarquables dans l’actualité, les médias. Voici venu le moment d’élargir quelque peu notre champ de curiosité en nous intéressant  à une troisième sorte de « coïncidences » ou de « correspondances » fort intrigantes, peu connues,  non encore étudiées, non pensées.

    Jusqu’à présent on ne leur a jamais donné aucun nom ; elles ne disposent donc toujours pas d’une identité. Dans notre dernier ouvrage GENEALOGIES ou la puissance du temps (1) nous leur avons dédié le chapitre XIV, le tout dernier, juste avant l’épilogue et sous le titre sibyllin de Libération et poétique.

    En effet le Temps généalogique nous paraissait alors oppressant, fonctionnant un peu tel un destin ; nous souhaitions achever l’ouvrage qui lui était dédié par une tentative de libération ! Mais comment ? Par quel moyen ?

    Nous vint alors l’idée assez improbable de recourir à l’hypnose. Il convient toutefois d’être tout à fait clair à ce sujet. Il s’agira toujours ici d’une hypnose dite « clinique » qui vise non point à épater mais à soigner, guérir ou soulager. L’hypnose scénique visant à distraire, à créer du spectacle est un genre tout à fait respectable lorsqu’elle est pratiquée par des gens comme le « fascinateur » Mesmer qui se produit un peu partout, à Paris, dans les Zéniths de province ou à la télévision ; l’étonnante créativité dont il témoigne provient d’ailleurs de sa grande expérience de « clinicien ».

    Le praticien expérimenté en hypnose dite clinique doit, selon nous, être capable de réaliser ce qu’on appelle des « régressions » temporelles. S’il n’en n’est pas capable et connait donc mal son métier il ressemble à archéologue qui ne saurait remonter le fil du temps, ou à l’astrophysicien ne sachant comment reculer jusqu’au Bing bang, incapable d’accéder à la toute première lumière fossile dont nous avons désormais traces, signatures et photos grâce à de prestigieux satellites : à chacun sa façon de rebrousser chemin, d’explorer le genre de mémoire auquel il souhaite avoir à faire.

    L’hypnotiseur clinicien compétent doit donc absolument disposer de cette extraordinaire capacité de faire « reculer » dans le temps son client, autrement dit de le faire voyager de la manière suivante, une fois plongé comme on dit de manière quelque peu surannée en état de « transe » : vous avez maintenant 15, 10, 5 3 2, 1 ans…etc…Et le sujet de gazouiller soudain comme un bébé, de se déplacer en rampant ou à « quatre pattes » !

    Il doit être en mesure de lui demander de retourner dans le sein de sa mère ; le sujet prendra dès lors automatiquement l’une des attitudes fœtales que tout le monde connaît bien par l’échographie. Puis de reculer d’avantage encore dans le temps, AVANT même sa conception.

    Il va sans dire que pour l’internaute peu familier avec ce genre de pratique, qui peut même n’en n’avoir jamais entendu parler, cela paraîtra invraisemblable, impossible, voire insensé. Pourtant qu’il le veuille ou non c’est comme çà ! Ce n’est pas d’abord un fait de culture ; c’est un fait de nature que la culture permet de mettre à jour tout comme les photons, les atomes ou les cellules sont des réalités de la nature que nous révèle à sa manière la culture, le savoir, la science.

     Tout être humain sous hypnose, je dis bien tout être humain qui a la chance de pouvoir être hypnotisé sans trop d’efforts ni de difficultés, dans le monde entier, à cette capacité de pouvoir reculer dans le temps, voyager dans le temps, « régresser » temporellement, vivre et revivre - sous hypnose  - ce qui se passait POUR LUI, avant sa naissance.

    Parvenu à ce point que personne n’aille surtout dire qu’il s’agit d’une suggestion provenant de l’hypnotiseur imaginatif ; le pauvre est dans la plus grande incapacité de savoir d’avance ce qui va arriver pour son client qu’il a plongé sous hypnose et auquel il demande de « rebrousser chemin ». Si c’est un clinicien expérimenté, honnête, sérieux, respectueux, il ne se permettra rien qui aille dans le sens de l’influencer pour aller dans telle ou telle direction. Par contre c’est à lui, à lui seul qu’appartient la capacité d’inciter son client à raconter du mieux qu’il le peut ce qu’il voit, ce qu’il éprouve, ce qu’il vit ou revit.

    En d’autres termes l’hypnotiseur clinicien qui fait faire de la régression temporelle est dans la position d’un « voyagiste » très particulier puisqu’il ne dispose d’aucun moyen préalable pour savoir où son voyageur va aller. Il fonctionne tel un intermédiaire fournissant le véhicule (analogue à l’état hypnotique ») avec l’injonction : filez à reculons, remontez le temps, « régressez » de plus en plus, toujours d’avantage et racontez-nous sur le champ ce qui vous arrive, ce que vous voyez ! Décrivez-le nous.

    C’est alors, c’est ainsi qu’on dispose actuellement, au plan international, de milliers de récits de ce genre de voyages dans le temps, de rapports, de compte-rendu bien souvent d’ailleurs enregistrés tandis que le sujet en « déplacement » relatait de vive voix ce qu’il voyait, vivait, éprouvait dans cet état si particulier.

    Bien des hypnotiseurs débutants ne peuvent croire que c’est possible. Ils assistent médusés au spectacle incroyable que leur donne à voir leur client qu’ils ont plongé en état d’hypnose et auquel ils ont demandé de « reculer », de remonter dans le temps, avant leur naissance. Quant au client lui-même inutile de dire son prodigieux étonnement quand, de retour à l’état normal, on lui fait écouter l’enregistrement. Il n’en croit pas ses oreilles d’avoir produit des récits aussi riches, romanesques, incroyables. En lettre 131 nous vous fournirons un témoignage parmi cent autres de cette sidération du client devant ce dont il a été capable de dire, revenu à l’état normal.

    Tout ceci pour bien vous situer la toile de fond sur laquelle vont apparaître les nouvelles coïncidences ou correspondances dont il va s’agir désormais.

    Pourquoi « cliniques » ?

    Parce que nous allons partir de « symptômes » plus ou moins criants, douloureux dont souffrent et se plaignent les individus en mal être pour aboutir à ces fameuses nouvelles correspondances ! En d’autres termes nous sommes en clinique, dans le soin, la thérapeutique, le désir de guérison, la sédation de la souffrance, la diminution voire la disparition pure et simple du « symptôme » dont x, y, ou z se plaignait ; nous ne sommes pas dans le spectacle bien que ce à quoi nous allons assister soit en réalité spectaculaire comme si la réalité dépassait ici la fiction !

    Et ce cheminement si spécial va nous faire aller de découvertes en découvertes toutes plus invraisemblables les unes que les autres et pourtant bel et bien réelles à leur manière, concrètes.

    Donc, en lettre 131 d’octobre 2014 nous poursuivrons tranquillement notre cheminement vers ce nouvel eldorado de correspondances de « haute étrangeté » concernant tous les individus hypnotisables du monde, quel qu’en soit d’ailleurs l’âge, la nationalité, la culture et les croyances éventuelles. Nous produirons des faits indéniables, tous reproductibles à la condition draconienne et pour le moment rarissime dans notre pays de disposer d’un clinicien, hypnotiseur compétent, expérimenté de surcroît en matière de régression temporelle, comptant plusieurs milliers de voyages temporels à son actif (qu’il a pu faire faire et mener à bien). Nous l’intitulerons : Vers un nouvel eldorado de correspondances.

    (1)  GENEALOGIES ou la puissance du temps. La réapparition des âges dans le système familial. L’Harmattan, Paris, 2010, Chapitre XIV, Libération et poétique, pp. 217 - 229

                  Le ménéticien (alias Elie Sorlin)   


      Ce texte vous a interpellé, vous souhaitez de plus amples informations, laissez un message cliquer ici.     


[Découvrir] [Actualités] [Courrier] [Glossaire] [Bibliographie] [Liens] [Contact]

aniwhite02_back.gif   Page d'accueil

 www.menetic-site.net - contact@menetic-site.net

Début de page   aniwhite02_up.gif