sansnom2_htm_smartbutton2.gifsansnom2_htm_smartbutton3.gifsansnom2_htm_smartbutton5.gifsansnom2_htm_smartbutton6.gifsansnom2_htm_smartbutton7.gifsansnom2_htm_smartbutton8.gifsansnom2_htm_smartbutton9.gif


        button7.gif         Lettre 177 : Cartographie de la région V


    Résumé de la lettre 177

    Elle s'attache à redessiner et l'anthroposphère et l'ensemble du paysage de l'anormal comparé à un pays qui comprendrait une douzaine de régions bien distinctes et délimitables quoiqu'en plus ou moins étroite connexion les unes avec les autres ; dans cette configuration sommairement ordonnancée la région dite n° 5 est celle de l'interaction avec les défunts et de l'au-delà qu'on peut, semble-t-il, plus ou moins visiter au dire de ceux ayant vécu une NDE/EMI par exemple.

    A son tour cette région 5, lorsqu'on l'explore, révèle des disparités telles qu'on se voit contraint pour la décrire correctement, économiquement et simplement de recourir à l'analogie de la cartographie régionale ; on aboutit dès lors à y repérer puis distinguer à nouveau une douzaine de zones ou « sous-régions » désignées ainsi : 5.1, 5.2 , 5.3 et ainsi de suite… chacune contenant une classe particulière de phénomènes en rapport avec les défunts, les esprits, l'au-delà ou une manière originale de les aborder.

    Tout ceci témoigne de la richesse foisonnante et de la complexité de nos connaissances actuelles tant sur l'au-delà que sur les êtres humains ou non qui le peuplent. Nous poursuivrons en 2019 notre exploration de ce vaste continent dont on a l'impression, tant qu'on ne s'y intéresse pas, qu'il n'a ni réalité ni grande consistance.


    Il nous semble utile de revenir quelque peu sur ce que nous désignons par « Région 5 » dans notre nouveau modèle bicaméral de monde proprement humain, à savoir l' « anthroposphère » ; cette dernière comme on sait est constituée de deux hémisphères « gauche et droit » que sépare ou réunit une paroi poreuse/osmotique dite « paroi inter hémisphérique dont « pih » est l'acronyme.

    Petit rappel

    Tandis que l'hémisphère droit doit commodément se concevoir telle une boîte noire censée être source de tous les phénomènes anormaux, non conventionnels, prodigieux, miraculeux transgressant toutes les lois connues de la nature, phénomènes que l'on est susceptible d'observer, de capter dans l'hémisphère gauche du fait que c'est là qu'ils s'expriment et se manifestent, nous avons entrepris dans dresser une liste ouverte, d'en créer un premier répertoire empirique aboutissant finalement à une douzaine de catégories phénoménales, chacune étant comparable à une zone ou région du réel collectant évènementialité à laquelle l'humanité se trouve épisodiquement autantqu'exceptionnellement confrontée, sans en avoir le choix d'ailleurs.

    Région 5

    La zone ou région dite n° 5 est celle de l'interaction avec les défunts et l'au-delà, leur biotope ; toutes nos lettres mensuelles de l'année 2018 s'employèrent à l'arpenter de long en large pour la « cartographier » à son tour de notre mieux; peu à peu, au fil de ces déambulations, nous découvrîmes que cette région V était bien plus vaste que nous ne pensions lorsque nous y mîmes pour la première fois les pieds puisqu'elle aussi se laissait diviser à son tour en une bonne douzaine d'endroits fort différents les uns des autres, mais tous ayant comme dénominateur commun soit de nous mettre en relation avec des défunts ou l'au-delà, leur environnement naturel.

    5.1

    Cette douzaine de « localisations» distinctes nous allons à nouveau les évoquer afin de permettre un repérage plus aisé dans ce qui apparaît d'emblée comme un véritable maquis où il est facile de se perdre : il y a d'abord la sous région 5.1 du « spiritisme » connue du grand public depuis 150 ans déjà par d'innombrables publications, travaux, institutions, pratiques en tous genres etc... Toutefois on ne doit point s'imaginer qu'elle est la seule à concentrer nos connaissances tant sur les défunts que sur l'au-delà ! Elle est d'ailleurs susceptible de se voir parfois confondue avec l'hypno-magnétisme ou magnétisme animal ou encore somnambulisme de type puységurien(1).

    5.2

    Puis il y a celle de la « médiumnité » du fait que le médium a cette capacité innée ou non, mais jamais acquise par des efforts ou un quelconque apprentissage, d'entrer en relation avec certains défunts (Humains) ou esprits (non humains), sous régions 5.2 dans notre actuel système de classement.

    5.3

    En sous région 5. 3 on trouve tous les phénomènes associables à l'approche de la mort susceptibles de s'inscrire dans de grandes enquêtes scientifiques qui vont les objectiver, en évaluer la fréquence et la nature, être en capacité d'en fournir une documentation intéressante, pertinente et toujours à partir d' échantillons donnés, circonscrits de population ; un ouvrage comme celui des Drs Karlis Osis et Erlendur Haraldsson : Ce qu'ils ont vu au seuil de la mort, Ed. Du Rocher, Paris, 1982 sait en rendre compte de manière particulièrement rigoureuse.

    5.4

    On trouve en 5.4 tous les phénomènes associables à la décorporation, au dédoublement corporel, à l' éautoscopie pour la raison qu'ils nous fournissent des indications sur le type de corps qu'on est susceptible d'avoir lorsqu'on décède, quand bien même ce dédoublement relève en premier lieu du vivant et pourrait bien être fort différent de ce dont font état par exemple les sujets ayant vécu une NDE/EMI (2). D'une manière ou d'une autre les décorporations diverses y renvoient en suggérant que le corps manifeste que nos sciences reconnaissent avec une belle unanimité ne serait pas le seul à notre disposition, que l'on soit ou non vivants. De nombreux ouvrages émanant de praticiens chevronnés ou d'enquêteurs sérieux en témoignent aussi de manière intéressante.

    5.5

    La sous régions 5.5 héberge quant à elle les phénomènes liés à ce qu'on appelle la « TCI » ou trans-communication instrumentale avec tous les supports matériels d'enregistrement de voix ou d'images de personnes décédées (3). Sites internets, articles de qualité inégale, magazines dédiés, associations, livres consacrés au sujet, banques de données enregistrées, numérisées, sont susceptibles de fournir de multiples informations sur ce champ de pratiques dont les principaux acteurs, essentiellement des ingénieurs du son, des électroniciens, sont très précisément répertoriés, connus.

    5.6

    Dans la sous région 5.6 nous allons entreposer l'intégralité du matériel recueilli par le psycho-clinicien américain Allan Botkin tout au long de sa longue carrière professionnelle dans un hôpital de Chicago réservé aux anciens combattants comme dans son cabinet au Centre du deuil et de la perte traumatique à Libertyville, dans l’État de l'Illinois ; un tel choix de notre part pourrait étonner nos lecteurs se demandant à juste titre quel type de rapport peut bien entretenir ce praticien avec l'au-delà et/ou les défunts ! Nous les renvoyons à l'ouvrage témoignant de ses pratiques (4). Pour faire simple disons qu'usant d'une thérapie brève fort connue pour traiter efficacement de certains traumatismes : l'EMDR (5) il découvrit fortuitement dans les années 80 que cette technique, en l’aménageant économiquement, permettait à 80 % de ses patients souffrant d'un deuil traumatique comme la perte obsédante d'un être aimé (Parent, conjoint, enfant, ami etc.) de voir apparaître « comme en 3 D, interagissant » la personne perdue et simultanément de voir disparaître sur le champ l'intolérable ou lancinante douleur liée à la perte. Arbitrairement nous en faisons une sous-région à part entière bien qu'un autre regroupement soit possible qui rassemblerait toutes les pratiques cliniques dans le cadre desquelles réapparaissent des défunts. Ce type de rangement dans un rayonnage donné a le mérite de la clarté puisqu'on évite ainsi le fouillis entre des pratiques cliniques distinctes quand bien même elles aboutissent au même résultat !

    5.7

    Dans la sous-région 5.7 l'internaute trouvera l'ensemble des réapparitions et interactions avec des défunts associable à la technique hypnotique du Dr Charbonnier, récemment découverte et mise au point par ce dernier (2015) qu'il appelle « Trans-Communication Hypnotique » ou TCH (6). Comme on le voit 5.6 et 5.7 sans compter 5.12 que nous allons bientôt évoquer sont toutes trois riches des découvertes réalisées par de talentueux cliniciens contemporains ; qu'on ne dise surtout pas que cela ne concerne que les thérapies avec des patients, des malades ! L'IADC ou CIAM (7) comme la TCH ou l'hypnose LBL de Newton concernent toutes le rapport, l'échange si bref soit-il avec des défunts comme à l'au-delà. Qu'on ne s'imagine pas enfin qu'on se trouve devant de simples hallucinations ou séquences délirantes : quand le disparu réapparaît, fûsse brièvement, ce n'est pas sous forme spectrale ; il parle, interagit, peut serrer dans ses bras, consoler aussi. Assimiler la scène à des imaginations sympathiques mais irréelles ne correspond en rien à ce que nous en disent les bénéficiaires guéris, transformés.

    5.8

    L'internaute trouvera en sous région 5.8 l'intégralité de la phénoménologie associable au vaste courant réincarnationniste international car qui dit réincarnation dit équivalemment destin d'une personne décédée ; ce champ est l'objet de recherches contemporaines de qualité (8) que l'on ne saurait balayer d'un revers de main tandis qu'en occident la réincarnation ne fait, à ce jours, pas vraiment partie de nos croyances ancestrales (9). C'est un concept étranger au christianisme, ce qui n'est d'ailleurs pas sans poser problème à l'observateur impartial du fait que dans le christianisme on dispose aussi d'une expérience bimillénaire considérable sur l'au-delà par suite de l'interrelation avec les esprits, les anges, les saints qui sont, ne l'oublions pas, eux aussi des défunts !

    5.9

    La sous-région 5.9 est une immensité peuplée de toutes les réapparitions spontanées de personnes décédées, réapparitions revêtant d'innombrables formes ou s'exprimant de multiples manières sur toute la surface de notre globe par déplacement d'objets, craquements, bruits, changement de température, arrêts d'horloges ou de pendules, synchronicités géniales etc... etc... Nous en avons fait une zone à part puisque le sujet qui voit soudain réapparaître un parent perdu bénéficie de cette prestation hors de toutes les autres sous régions puisqu'il peut alors n'être point spirite ni medium ni en thérapie et ainsi de suite !… la 5.9 est d'une richesse considérable elle aussi mais évidemment uniquement pour ceux qui prennent leur bâton de pèlerin pour aller se documenter aux bons endroits !

    5.10

    Dans la sous région 5.10 nous avons mis tous les phénomènes associables aux NDE/EMI ; ils sont actuellement si nombreux, en croissance exponentielle et si spécifiques qu'ils occupent à eux seuls un champ immense en constant développement universel (10) ; ils sont bien évidemment en rapport avec l'au-delà, les défunts, les esprits aussi ; ils sont également pourvoyeurs d'informations capitales sur tous ces sujets ! La 5.10 nous renseigne moins sur l'au-delà en général que sur ce qui nous y attend au final quand tout se passe bien puisque nombreux sont ceux qui, revenant d'une NDE/EMI déclarent n'avoir pas les mots adéquats pour décrire l'incommensurable bonheur que constituerait, selon eux, après expérience indicible, la plongée dans ce qu'ils disent tous être la lumière abyssale de Dieu. Les sceptiques de tous horizons feraient bien de consulter par exemple un site comme www.nderf.org recensant depuis un peu moins d'une quinzaine d'années des milliers et des milliers de témoignages en provenance du monde entier.

    5.11

    L'internaute trouvera en 5.11 tous les psychographes possibles et imaginables avec toutes leurs œuvres, qu'elles soient ou non éditées d'ailleurs puisque qui dit psychographe dit tandem, dyade ou couple formé par un esprit humain/non humain dictant ce qu'il souhaite transmettre à une personne vivante lui tenant lieu de petite « main ». Cette sous-région est en quelque sorte la bibliothèque de la région 5, riche d'une documentation en développement et croissance continus (11).

    5.12

    Enfin notre douzième sous région se trouve remplie de la totalité de la phénoménologie associable aux régressions hypnotiques dont l'un des représentants insignes n'est autre que le psychiatre américain Michael Newton nous ayant quitté depuis peu (12). Il est d'autres nombreux praticiens fournissant des matériaux alimentant la 5.12.

    Conclusion

    Telle se présente actuellement à nos yeux la « cartographie » de la région 5 demeurant ouverte à d'autres zones encore à découvrir par qui le souhaite et dispose de l'énergie pour cela. Comme on peut s'en apercevoir cette région 5 est celle d'un occidental, européen de surcroît quand bien même nous citons des chercheurs américains. Il va de soi qu'un amérindien, qu'un chinois, qu'un papou, qu'un animiste africain, qu'un Hindou, qu'un esquimau dresseraient des cartes assez différentes du fait que leurs relations aux défunts, aux esprit, à l'au-delà se révèlent probablement autres dans ses formes. C'est à eux de les réaliser s'ils le souhaitent ! Non à nous qui avons déjà suffisamment à faire avec notre propre champ panoramique dont la richesse qu'elle recèle en matière d'au-delà se révèle considérable.

    En attendant de poursuivre notre grand voyage au long cours permettons-nous une petite escale pour vous souhaiter à tous joyeux NOËL et bien belles fêtes de fin d'années !

    Bibliographie

    (1) Voir à ce sujet la thèse de doctorat d’État de Bertrand Méheust : Somnambulisme et médiumnité, Les Empêcheurs de tourner en rond, 1999, Tomes 1 et 2

    (2) Comme on peut s'en rendre compte sur le site www.nderf.org proposant depuis plus de 10 ans des milliers de témoignages provenant du monde entier.

    (3) Consulter par exemple l'article de Wikipédia sur la TCI et les liens

    (4) déjà cité : Allan Botkin, La communication induite, Après la mort,Une thérapie révolutionnaire pour communiquer avec les défunts, Tredaniel, Paris, 2014

    (5) Sophie Madoun, Dr Danielle Dumonteil, ABC de l'EMDR, Grancher, 2005

    (6) J.-J. Charbonier, Contacter nos défunts par l'hypnose, Tredaniel, Paris, février 2018

    (7) CIAM, acronyme de « communication induite après la mort », IADC étant l'acronyme américain

    (8) Recherches coûteuses et difficiles du fait qu'il convient de rassembler traits pour traits entre 70 et 80 similitudes avérées entre un enfant le plus souvent et la personne décédée dont il se dit être la réincarnation, ce qui nécessite chaque fois des investigations dignes du meilleur Sherlock Holmes ou de l'agent 007 !

    (9) Quoique le christianisme soit résolument hostile à l'idée même de réincarnation, il ne peut balayer d'un simple revers de main la masse considérable de données anthropologiques en faveur de cette idée provenant des récits de régression hypnotiques dans des vies antérieures, tous thérapeutes de tous pays confondus, des témoignages médiumniques etc... En 2018 on se trouve donc devant deux groupes de données parfaitement discordantes sur ce point : en 2000 ans de vécu mystique chrétien comme de « paranormal chrétien », la réincarnation n'est pratiquement jamais évoquée de la part d'un quelconque défunt dans un tel cadre tandis que, hors de ce cadre, elle s'impose telle une évidence ésotérique incontournable ; dès lors qu'en penser ? Qui aurait raison ? Dans la voie spirituelle chrétienne le sujet n'est tout simplement jamais évoqué ! Serait-elle alors une voie sans réincarnation, voie de salut où les réincarnations seraient derrière les sujets dès lors libérés… par le Christ ? L'un de nos grands ésotéristes chrétiens, Jean Prieur, présentement fort âgé (100 ans!) pense quant à lui qu'il s'agit d'une question ouverte, en suspens, qu'il convient quand on est chrétien très modestement de ne pas clore en la déclarant réglée une fois pour toute : après tout qu'en sait-on au juste ? ; on est simplement assurés que nos mystiques ou « médiums » chrétiens font tous, très effectivement, comme s'il n'y avait pas de réincarnation, comme si chacun ne disposait que d'une existence et d'une seule, posture spirituelle d'excellent aloi. Le bouddhisme n'agit guère autrement puisqu'il préconise de tout faire dans sa vie actuelle au plan dépouillement et compassionnel pour ne pas avoir à se réincarner !!

    (10) Site déjà cité en (2) ; la multiplication contemporaine des NDE va de paire avec celle des unités de réanimation quadrillant les 4 coins du globe.

    (11) Un tandem psychographique comme celui de Pierre Monnier et de sa mère va perdurer activement sur plus de deux décennies et réussir à produire 7 tomes de quelques 500 pages chacun, ce qui donne une idée de la masse documentaire créée dans cette sous région 5.11, masse proportionnelle au nombre de tandems, dyades ou couples parvenant à se faire publier le plus souvent chez des éditeurs spécialisés ou, plus rarement, plus modestement aussi, à compte d'auteur comme par exemple notre ami Michel Pirat ayant à ce jour édité 3 livrets qui lui reviennent à moins de 10 euros en frais d'impression et qu'il vend une quinzaine d'euros.

    (12) Ayant publié peu avant de nous quitter deux ouvrages exposant 30 années d'expérience clinique en matière de régression hypnotique visant non point les vies antérieures mais ce qui se passe entre ces dernières, à partir de ce que lui révélèrent quelque 6 ou 7000 patients dont il enregistra, retranscrivit et analysa les récits « LBL » comme ils les appelle (Pour Life betwin life) : Journées dans l'Au-Delà et Souvenirs de l'Au-Delà, tous deux édités au Jardin des livres, Paris, 2008

Elie Sorlin        


      Ce texte vous a interpellé, vous souhaitez de plus amples informations, laissez un message cliquer ici.     


[Découvrir] [Actualités] [Courrier] [Glossaire] [Bibliographie] [Liens] [Contact]

aniwhite02_back.gif   Page d'accueil

 www.menetic-site.net - contact@menetic-site.net

Début de page   aniwhite02_up.gif