sansnom2_htm_smartbutton2.gifsansnom2_htm_smartbutton3.gifsansnom2_htm_smartbutton5.gifsansnom2_htm_smartbutton6.gifsansnom2_htm_smartbutton7.gifsansnom2_htm_smartbutton8.gifsansnom2_htm_smartbutton9.gif


    button7.gif   Lettre 3

    Cette troisième lettre va tenter d’expliquer un peu plus ce qu’est ‘’l’effet parenté’’ en reprenant sous un autre angle le cas d’Amélie. Nous allons aussi introduire un nouveau concept propre à la ménétique, celui de ‘’CAPITAL AFFECTIF’’ et progresser ainsi dans la compréhension des coïncidences alpha.

      anicircle07_red.gifPour nous ménéticiens, il y a notre manière de voir les choses, de repérer les coïncidences, de les comprendre et puis il y a celle des autres qui voient mal ce que nous parvenons désormais à repérer plus facilement.

      Dans le cas d'Amélie, ces derniers ne feront aucun lien entre la maladie de la mère et le projet matrimonial de sa fille. Ça n’aurait aucun sens ! Amélie n’avait même pas informé sa mère du projet de rencontrer la famille de son ‘’bob friend’’… En nous calquant sur l’univers du jeune sorcier Harry POTTER  bien connu des enfants nous pourrions appeler ‘’moldus ménétiques’’ les personnes qui refusent de faire la moindre liaison entre les fiançailles d’Amélie et la survenue de la maladie de la mère.

      Pour les autres dont nous faisons désormais partie, tout se passe COMME SI Amélie était une sorte de petit trésor pour sa mère et réciproquement, comme si Amélie était un bien précieux possédé par sa mère, comme si la mère d’Amélie investissait en sa fille comme on investit un capital donné en bourse. Amélie, de ce point de vue, constitue bel et bien une partie du ‘’capital affectif’’ détenu par la mère qui place en sa fille une partie de son potentiel affectif maternel. Réciproquement, pour Amélie, sa mère est à ses yeux précieuse, aimée ; elle place en elle une partie de son potentiel affectif filial. Ainsi chacune constitue une partie du patrimoine affectif de l’autre, pour autant qu’elle y place de l’amour ''qui lui rapporte''.

      Ce type de bien fait l’objet d’une surveillance attentive, efficace quoique demeurant en grande partie involontaire, inconsciente. Serait-il possible qu’un de vos ‘’placements boursiers’’ vous laissât à ce point indifférent qu’il risquât de diminuer sans déclencher la moindre réaction chez vous ? Il en est de même pour les placements affectifs tels les placements familiaux de base : parents sur enfants et inversement. L’ensemble des personnes aimées par la mère sera appelé son ‘’capital affectif’’ comme l’ensemble des êtres aimés par sa fille Amélie dont fait évidemment partie la mère.

      Et maintenant voici un point important à bien saisir : lorsque le niveau moyen de vos avoirs affectifs risquent de diminuer, se déclenche automatiquement chez vous, le détenteur ou ‘’propriétaire’’, une réaction d’alerte destinée à vous informer que vous risquez de perdre quelque chose d’important, réaction se doublant le plus souvent d’une fonction à visées correctives, compensatrices.

      Dans le cas d’Amélie, c’est la maladie maternelle qui va précisément constituer cette réaction d’alerte doublée d’un rôle correcteur : la maladie va en effet permettre à cette dernière de voir sa fille revenir définitivement auprès d’elle, contribuant ainsi au maintien en l’état de son ‘’capital affectif’’ menacé de diminution : ainsi se trouve interrompue la relation d’Amélie avec le jeune madrilène qui risquait de se voir nouvel objet de ‘’placement boursier’’…

      L’un des points clés de cette ‘’théorie du capital affectif’’ consiste à penser qu’on ne peut aimer un nouvel être, une nouvelle personne (c’est à dire placer ou investir en elle) sans devoir prélever sur le capital préexistant, sans risquer de désaimer en proportion quelqu’un en qui on plaçait déjà de l’amour.

      C’est ce qui arrive à la mère d’Amélie, secrètement, efficacement informée de ce qui risque de lui advenir si sa fille poursuit son mouvement, son opération, son ‘’OPA’’ sur le jeune étudiant. Elle réagit alors préventivement par maladie, pour tenter d’enrayer la diminution de capital ; et dans ce cas ça marche ! Mais ça aurait pu tout aussi bien avoir d’autres issues auquel cas il eût été plus difficile de repérer la coïncidence alpha.
      Ce retentissement sur la mère d’un risque de perte de capital c’est ce qu’en ménétique alpha on appelle ‘’effet de capital’’ ou ‘’effet parenté’’ puisqu’on érige la maladie de la mère en réaction à un risque de changement dans les relations mère-enfant, mère-fille, à un risque de perte du capital.
        

      L’enchaînement des faits peut se décomposer en 4 étapes : E1, E2, E3, E4. En E1 on a le niveau de capital affectif initial pour Amélie et sa mère, caractérisé par une certaine stabilité des mouvements de part et d’autre. En E2 apparaît à l’horizon un risque de perturbation, de changement, de modification dans les investissements respectifs : Amélie devra prendre quelque part, et donc sur son capital préexistant, la portion d’amour qu’elle se prépare à allouer au nouveau venu, l’étudiant madrilène. La mère NE PEUT PAS NE PAS EN ETRE INFORMEE même à distance car ça concerne son capital affectif. Elle réagit en E3 en produisant une maladie, signal et tentative de rappel de sa fille auprès d’elle. En E4 tout revient dans ‘’l’ordre’’… Amélie abandonne la partie et revient vers sa mère qu’elle ne lâchera d’ailleurs plus jamais puisqu’elle se mariera bien plus tard avec un homme qu’elle n’aimait pas, ce qui veut dire qu'ils ne s'allouaient rien.

      anicircle07_red.gifBibliographie : Elie Sorlin - Evènements familiaux et logique de destinée. Essai sur la nouvelle parenté. L’harmattan – Paris - 1993

        - Chapitre I  : L’effet parenté  : propriétés - pages 13 et suivantes.

        - Chapitre III  : Représentation du phénomène - pages 29 à 52. Représentation économique  : Le capital affectif - pages 30 et suivantes

      Le ménéticien (alias Elie Sorlin)      


      Dans la lettre N° 4 de mai prochain, nous analyserons le cas d’un jeune garçon prénommé Jeff qui nous permettra de mieux différencier ‘’effet de capital’’ et ‘’effet parenté’’ .


[Découvrir] [Actualités] [Courrier] [Glossaire] [Bibliographie] [Liens] [Contact]

aniwhite02_back.gif   Page d'accueil

 www.menetic-site.net - contact@menetic-site.net

Début de page   aniwhite02_up.gif