sansnom2_htm_smartbutton2.gifsansnom2_htm_smartbutton3.gifsansnom2_htm_smartbutton5.gifsansnom2_htm_smartbutton6.gifsansnom2_htm_smartbutton7.gifsansnom2_htm_smartbutton8.gifsansnom2_htm_smartbutton9.gif


      button7.gif   Lettre 84 : Nelson Mandela et le temps généalogique


    Si le 18 juillet dernier on célébrait l’anniversaire de la naissance de Nelson Mandela, un mois plus tôt, le samedi 12 juin 2010, les journaux du monde entier annonçait qu’il annulait sa présence attendue aux cérémonies d’ouverture du Mondial de football.

    Zenani venait en effet d’être tuée le jeudi soir précédent tandis que la voiture qui la ramenait d’un concert à Soweto, s’était retournée sur l’autoroute.

    Zenani venait de fêter, le 9 juin, son 13ème anniversaire ; elle était l’aînée des enfants de Zoleka Seakamela et l’une des neuf arrière-petites-filles de M. Mandela. Nous voici en présence de ce qu’on appelle en psycho-généalogie un accident « syndrome d’anniversaire ».

    Du point de vue du temps généalogique c’est un indicateur parmi bien d’autres que la disparition accidentelle de cet enfant n’est point fortuite et qu’elle se produit à un moment non quelconque. Ce moment n’est évidemment pas programmé ; mais il obéit néanmoins à une forme de logique dont nous avons entrepris la description dans nos deux ouvrages précédents, le premier concernant principalement « l’effet parenté » et le second traitant de la puissance du temps généalogique.

    Nous ne disposons pas d’informations suffisantes sur le système familial concerné pour aller bien loin dans l’examen temporel de cette mort tragique. Si nous avions par exemple connaissance de la généalogie de cette malheureuse enfant aînée, nous pourrions alors calculer non seulement son âge connu représentant sa durée de vie d = 13 ans, mais aussi « l », l’âge de ses deux parents et de ses 8 frères et sœurs comme les « l » de ses grands parents avec leurs enfants et même le « l » des arrières grands parents dont Nelson Mandela

    Très probablement trouverions-nous alors de multiples coïncidences ou correspondances temporelles entre âges apparaissant au jour « J », soit le 9 juin 2010, et âges apparus précédemment dans la famille à l’occasion d’événements aussi insignes que mariages, naissances ou décès antérieurs. Nous serions alors en mesure de profondément inscrire ce décès brutal dans l’arbre généalogique de l’infortunée enfant pour montrer à quel point en disparaissant comme elle la fait, involontairement et par le fait d’un conducteur apparenté en état d’ébriété semble-t-il, elle est morte en consultant pour ainsi dire les ancêtres pour savoir comment de cette façon leur être fidèle tandis que les deux autres personnes se trouvant dans le véhicules s’en tirèrent sans égratignures, comme si elles n’était point elles-mêmes temporellement concernées comme Zenani.

    Cette lettre nous suggère une autre manière de lire l’actualité, de comprendre le fait divers, l’infime, l’insignifiant, l’écume des jours, ce qui habituellement ne compte point, ne signifie pas grand-chose. www.menetic-site.net tente d’arracher l’évènement de la surface des choses pour le transformer en indicateur de ce qui se passe sous l’écume !

             Le ménéticien (alias Elie Sorlin)        


      Ce texte vous a interpellé, vous souhaitez de plus amples informations, laissez un message cliquer ici.     


[Découvrir] [Actualités] [Courrier] [Glossaire] [Bibliographie] [Liens] [Contact]

aniwhite02_back.gif   Page d'accueil

 www.menetic-site.net - contact@menetic-site.net

Début de page   aniwhite02_up.gif