sansnom2_htm_smartbutton2.gifsansnom2_htm_smartbutton3.gifsansnom2_htm_smartbutton5.gifsansnom2_htm_smartbutton6.gifsansnom2_htm_smartbutton7.gifsansnom2_htm_smartbutton8.gifsansnom2_htm_smartbutton9.gif


    button7.gif   Lettre 9

       "Mimétique" et "ménétique" : suite  

        Oedipe et "mimétique" de René Girard

        Oedipe et "ménétique" d' Elie Sorlin

      Pour répondre à la question : "en quoi ces deux théories sociales se différencient-elles, en quoi sont-elles complémentaires ?" revisitons brièvement, avec leur aide, un mythe dont presque tout le monde connaît l'histoire depuis que la psychanalyse s'en est emparé : le mythe d'Oedipe.

      Dans son livre "Le Bouc émissaire" R.G. va, lui aussi, se pencher sur ce récit fascinant pour y relever qu'Oedipe, le héros, cumule en sa personne plusieurs signes le désignant comme future victime : sa boîterie, son passé d'enfant abandonné, exposé, sa situation d'étranger, de parvenu, de roi. Ainsi aurait-il, selon R.G., d'avantage de chances d'attirer les regards pour se voir accusé, chargé des crimes (le parricide et l'inceste) le rendant responsable des maux dont souffre la cité de Thèbes : la peste. Pour R.G. Oedipe offre donc un profil exemplaire de future victime. Son élimination plus ou moins dramatique illustre la violence du procédé par lequel la communauté citadine en crise, en proie à un désastre, tente de retrouver la paix, l'ordre, une certaine harmonie.

      A une phase de désordre originaire représenté par un irrespect de règles sociales peu opérantes et par des transgressions majeures comme en témoignent l'inceste et le parricide, phase chaotique de moindre différenciation et donc de "mimétisme", succéderait, par l'élimination d'un bouc émissaire chargé de tous les péchés, une phase plus évoluée, plus ordonnée d'organisation sociale.

      Cet aspect de la théorie de R.G. ne concerne pas particulièrement la famille mais des ensembles communautaires plus vastes comme des villes : Thébes, Corinthe, etc... Toutefois ce qui peut tromper le lecteur interressé par cette théorie, c'est qu'elle peut parfois donner l'impression de concerner les organisations familiales. Cela est dû principalement au fait suivant : dans ces récits légendaires comme le mythe d'Oedipe, l'organisation sociale y est étroitement intriquée à l'organisation familiale des lignées royales. Enfin, la théorie mimétique se concentre sur une période très particulière des sociétés examinées avec son aide : leur moment de fondation.

      La théorie ménétique ne va pas revisiter le célèbre mythe pour les mêmes raisons ni sous le même angle. "Menetic-site" est un site de psychogénéalogie, ne l'oublions pas ! Le ménéticien va s'interresser à Oedipe du point de vue des relations qu'il tisse avec sa famille, sa lignée, son organisation familiale en tant que telle, sa "structure familiale" entendue comme  invariant cybernétique.

      Cette histoire d'Oedipe, ce mythe d'Oedipe nous renseigne-t-il sur les coïncidences familiales alpha ou beta ? Sur les répétitions transgénérationnelles ? Comporte-t-il quelqu'effet parenté ? Comment s'y revèle l'auto-organisation familiale dans sa dramaturgie ? Comment s'y exprime le rattachement ? enfin le temps généalogique y apparaît-il ?

      Autant de questions singulières auxquelles les prochaines lettres tenteront de répondre.

      De cette manière, cher internaute, nous progresserons ensemble dans la découverte de ce qui constitue l'originalité de l'approche ménétique chargée de nous faire voir autrement la même histoire, le même récit, le même mythe d'Oedipe.


            Lettre N° 10 : Oedipe et "mimétique" de René Girard - Oedipe et "ménétique" d' Elie Sorlin, suite de la lettre n°9

    Le ménéticien (alias Elie Sorlin)


[Découvrir] [Actualités] [Courrier] [Glossaire] [Bibliographie] [Liens] [Contact]

aniwhite02_back.gif   Page d'accueil

 www.menetic-site.net - contact@menetic-site.net

Début de page   aniwhite02_up.gif